Les chats exploitent un petit territoire de chasse, et c’est un problème

Quelques secondes avant le drame | Istock

Laissé en liberté, un chat domestique tuerait chaque année entre 50 et 140 proies, dont nombre de représentants d’espèces menacées. A l’Université de Caroline du Nord, des chercheurs ont équipé de traceurs plus de 900 félins.

Les résultats de l’enquête féline. Dans Animal Conservation, ils montrent que Mistigri tend à concentrer ses méfaits sur de très petits territoires de chasse – comparé aux carnivores sauvages – ce qui intensifie encore les dégâts sur des niches écologiques fragmentées et fragiles.

link

Gizmodo