Les chats d'une ville allemande assignés à résidence pour préserver un oiseau

Unsplash / Bundo Kim

Les humains ont bien été confinés en 2020, pourquoi pas leurs félins? De fait, ce sont bien les chats domestiques que Walldorf, ville allemande au sud de Heidelberg (Bade-Wurtemberg), entend assigner à résidence jusqu’à août 2022. L’enjeu: éviter que ces prédateurs ne nuisent à l’alouette huppée, une espèce d’oiseau considérée comme «préoccupation mineure» par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Sans surprise, la colère gronde chez les propriétaires d’animaux, raconte Euronews.

Pourquoi ça tourne à la prise de bec. Les amendes prévues par la municipalité sont salées: 500 euros pour un chat retrouvé à l’extérieur, jusqu’à 50’000 euros s’il tue ou blesse une alouette. L’argument invoqué par les autorités: l’oiseau niche au sol, ce qui en fait une proie vulnérable face aux assauts de mistigris. Ce à quoi les défenseurs des animaux domestiques répondent qu’empêcher un chat de sortir est source de stress, et que les tenir pour seuls responsables du déclin des populations d’oiseaux est injuste. Le gouvernement du Land de Bade-Wurtemberg a pour sa part considéré cette décision comme «déraisonnable».

link

A lire sur Euronews (DE)