Le visage du pharaon Amenhotep dévoilé par imagerie médicale

La momie d'Amenhotep 1er observée par tomographie 3D. | Saleem & Hawass, 2021, Frontiers in Medicine. Ministère des antiquités égyptien

Trois mille cinq cent ans et toutes ses dents. La momie d’Amenhotep 1er, qui a régné sur l’Egypte antique lors de l’âge d’or du Nouvel Empire, a fini par dévoiler ses secrets. A la demande des archéologues du Musée national du Caire, une radiologue a observé le pharaon défunt par tomographie, une technique d’imagerie 3D non invasive plus commune dans les hôpitaux que dans les musées. Ce travail vient d’être publié dans la revue Frontiers in Medicine, et c’est le Guardian qui en parle. «Un menton court, un petit nez étroit, des cheveux bouclés, et des dents légèrement proéminentes»: c’est le portrait du pharaon, d’après la radiologue cairote ayant signé l’étude.

Ce qu’ils ont observé. L’intérêt du scanner réside dans le luxe de détails qu’il permet d’obtenir, sans avoir à désenvelopper la momie. Les chercheurs ont pu montrer qu’Amenhotep était mort vers l’âge de 35 ans, qu’il mesurait entre 1,65 et 1,72 mètres, ressemblait à son père Ahmôsis 1er, était circoncis et possédait des dents en excellent état. L’étude n’a hélas pas permis de déterminer la cause de la mort, les lésions observées sur la dépouille ayant été faites post mortem — sans doute par des pilleurs de tombes. La momie avait été réembaumée par des prêtres quelque 500 ans après le décès du pharaon et conservée à l’abri depuis lors, jusqu’à sa découverte en 1881 à Louxor.

amenhotep2.jpg
Le processus de momification très soigneux d'Amenhotep 1er a permis de conserver une partie des traits du défunt, et notamment ses dents. | Saleem & Hawass, 2021, Frontiers in Medicine. Ministère des antiquités égyptien

link

A lire dans le Guardian (EN)