Le premier acier vert est suédois

Les usines sidérurgiques représentent à elles seules 9% des émissions de CO2 mondiales. | Keystone/EPA/Friedemann Vogel

La Suède a livré le premier acier dont la fabrication n’a pas consommé d’énergie fossile. Le destinataire? Le fabricant automobile Volvo, qui avait annoncé vouloir verdir sa production. En développant ce nouveau procédé, la Suède veut prouver que l’empreinte carbone de l’acier peut être réduite.

Pourquoi c’est intéressant. L’approche pourrait faire des émules: la fabrication de l’acier pourrait être multipliée par trois d’ici 2050, d’après l’Agence internationale de l’énergie. La production industrielle du nouvel acier ne devrait toutefois commencer qu’en 2026. Né de la collaboration entre trois grands acteurs, le procédé remplace notamment l’utilisation des énergies fossiles par l’hydrogène vert. Grâce à cette avancée, la Suède pourrait réduire de 10% ses émissions de CO2.

link

A lire sur Forbes