| | Radar

Le plus grand réservoir des Etats-Unis à son plus bas niveau

Le lac Mead derrière le barrage Hoover | Justin Lane/ EPA/ Keystone

Pour la première fois de son histoire, le lac Mead atteint le «tier 1» de pénurie d’eau et son niveau le plus bas, une perte d’au moins 45m de profondeur, après 20 années de sécheresse. Le lac, dont l’affluent et le fleuve Colorado, est actuellement à 35% de ses capacités. Malgré cette alerte, ce n’est qu’un début. La chute du niveau du lac Mead est attendu de continuer ce qui mènerait à du rationnement en eau dès janvier 2022. En 2023 les officiels s’attendent à atteindre le «tier 2» de pénurie.

Pourquoi on en parle. Près d’un Américain sur dix dépend du fleuve Colorado pour avoir accès à de l’eau potable et plus de 2.2 millions d’hectares de culture dans le sud-ouest en dépendent d’après The Guardian. De plus 22 tribus amérindiennes dépendent du fleuve, économiquement et culturellement. Le barrage Hoover, construit dans les années 1930 et à l’origine du lac Mead, fournit en électricité environ 1.3 million de personnes, mais à cause de la baisse du niveau de l’eau a vu son efficacité réduite de 25%.

Si le phénomène perdure et atteint une perte de près de 60m de profondeur, le «tier 3» de pénurie d’eau serait annoncé ce qui déclencherait un arrêt de l'approvisionnement en eau dans les villes et les terres tribales. L’Arizona serait l'État de loin le plus touché.

link

A lire aussi sur The Guardian