Reservé aux abonnés

Le monde protège davantage la nature, mais doit faire mieux

Image d'illustration | Pattern Pictures/ Pixabay

Près de 17% des continents et 8% des océans sont désormais protégés par des mesures de conservation de l’environnement, selon un rapport conjoint de l’Union internationale de la conservation de la nature (UICN) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). Un résultat obtenu grâce à l’accélération de la création d’aires naturelles protégées et par le recours à de nouvelles formes de conservation.

Pourquoi on en parle. La Convention sur la diversité biologique (CDB) a, en 2010, avancé vingt objectifs pour la préservation de la biodiversité dans le monde, dont la protection d’au moins 17% des terres et de 10% des mers et océans à l’horizon 2020. Autrement dit, le compte y est presque... mais pas tout à fait. Dans le même temps, la Convention intégrait les «autres mesures de conservation efficaces par zone» (AMCE) pour son décompte des régions considérées comme conservées.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous