| | News

Le monde aurait besoin de 1,7 planète pour vivre, la Suisse une de plus

Image d'illustration | Keystone / Salvatore Di Nolfi

Le jour du dépassement est tombé ce jeudi 29 juillet. En moins de huit mois, le monde a consommé plus de ressources naturelles que la planète ne peut en produire en une année et il produit plus de déchets — CO2 compris — que la Terre ne peut en absorber, selon le Global Footprint Network. Une étape que la Suisse avait déjà atteinte en mai.

Pourquoi c’est important. Si le calcul de la date exacte est parfois contesté, il souligne un fait bien réel: avec une disparité géographique importante, les humains surexploitent leur Terre. Surpêche, gaspillage alimentaire, émissions de CO2 et destruction des puits de carbone naturels, notamment via la déforestation, sont quelques exemples impactant l’empreinte écologique humaine.

Cet article est réservé aux abonnés.