Le labo américain: collaboration militaire, IA et cancer du poumon, Big Data et diabète

Le célèbre Massachussets Institue of Technology de Boston | KEYSTONE / AP RAYMOND HUFFMAN

Chaque semaine, notre correspondant à Boston Lionel Pousaz décrypte les dernières actualités scientifiques et techniques aux États-Unis.

Le MIT de Boston et l’US Air Force annoncent une collaboration. L’armée américaine investira 15 millions de dollars par année pour développer des projets d’intelligence artificielle au sein du futur MIT-Air Force AI Accelerator. Cet accord fait polémique. L’Institut de recherche assure que les projets ne seront pas classés secrets et resteront intégralement ouverts à la publication. Tech Crunch (EN)

L’intelligence artificielle excelle au diagnostic du cancer du poumon. Le deep learning réussit déjà légèrement mieux que des radiologistes entraînés à la détection des tumeurs. Mis au point par des chercheurs de Google, Stanford et Northwestern University, le système décrit dans Nature Medicine permet de distinguer des cancers précoces sur des images de scanner. New York Times (EN)

Les Big Data décryptent la génétique du diabète. Les chercheurs ont mouliné le génome de plus de 21’000 patients souffrant de diabète de type 2. Ils ont isolé quatre gènes dont des variantes rares augmentent le risque de développer la maladie. À terme, ils pensent en découvrir plusieurs centaines. Publiée dans Nature, cette étude démontre la puissance des approches massives pour comprendre les pathologies. Broad Institute - Communiqué de Presse (EN)