Le labo américain: astéroïde, livraison par drone et Tesla au tribunal

Livraison d'un organe par drone | Mark Teske/University of Maryland School of Medicine

Chaque semaine, notre correspondant à Boston Lionel Pousaz fait le point sur les sciences et les technologies aux États-Unis.

Vraie mission, faux astéroïde. “Ceci est un exercice. Je répète: ceci est un exercice. L’astéroïde 2019 PDC pourrait frapper la Terre en 2027 et ravager un pays grand comme l’Allemagne.” C’est sur ce scénario fictif que travaillent des astronomes réunis cette semaine à Washington. Cet exercice sera prolongé en 2021 par une vraie mission sur un astéroïde inoffensif, que la Nasa tentera de dévier pour se faire la main. Heidi.news vous raconte tout (FR).

Un drone délivre à l’hôpital un organe à transplanter. Une équipe de l’Université du Maryland a envoyé par drone un rein (EN) à une patiente en attente de greffe. Un premier essai, qui ne couvrait qu’une distance d’à peu près 5 kilomètres. La rapidité de l’acheminement des organes est un facteur clé pour une transplantation réussie.

Un pilote automatique poursuivi pour homicide involontaire. En 2018, une Tesla en mode conduite automatique se crashait sur une autoroute californienne, tuant son occupant. La famille a porté plainte (EN) contre le constructeur automobile. Ce dernier a répliqué cette semaine, arguant que le conducteur avait reçu divers signaux lui intimant de reprendre la main. Les capteurs intégrés au volant montreraient que la victime n’aurait réagi que six secondes avant l’impact. Un feuilleton juridique, technologique et philosophique en perspective.