Le labo alémanique: laboratoire souterrain, fonte des glaciers sales et démissions de chirurgiens

Le laboratoire de Bedretto au Tessin | PABLO GIANINAZZI / TI-PRESS / KEYSTONE

Chaque semaine, notre correspondante à Zurich Julia Kohli décrypte pour vous les dernières innovations venues de Suisse allémanique:

Laboratoire de géothermie au Tessin. Dans le cadre de la stratégie énergétique 2050 lancée par la Confédération, l'ETH de Zurich a ouvert vendredi dernier un laboratoire à Bedretto au Tessin. C'est dans un tunnel au pied du Nufenen que l'école polytechnique a installé son centre de recherche pour la géothermie (EN). Selon les chercheurs, le lieu se prête parfaitement à des études sur les phénomènes thermiques permettant, à terme, de développer des sources d'énergie plus écologiques.

Les glaciers sales fondent plus vite. Plus un glacier est encrassé par des particules fines, plus son pouvoir de réflexion s'affaiblit (DE). Noirci, il emmagasine facilement la chaleur du soleil et fond plus vite. Ce phénomène est également observé ailleurs dans les Alpes et en Arctique. C'est un des facteurs qui accélère le changement climatique.

Les chirurgiens démissionnent. Depuis l'été dernier, près de la moitié des chirurgiens cardiaques employés à l'Hôpital universitaire de Zurich ont démissionné (DE). Le taux de décès après une opération cardiaque est trop élevé dans cet établissement. Des mesures ont été prises pour améliorer le taux de survie des patients. Une d'entre elles consistent à ne plus les laisser opérer seuls. Une surveillance qui déplaît à de nombreux chirurgiens qui ont préféré partir.