Le jour où l’humanité a épuisé les ressources de la terre recule de trois semaines

Le jour du dépassement annuel de la consommation des ressources sera en recul pour la première fois en 2020./Global Footprint Network

Sous l’effet du ralentissement économique provoqué par la crise pandémique et les confinements, le «jour du dépassement de la Terre» tombera le 22 août prochain au lieu du 29 juillet l’an dernier, explique Le Monde. Calculé par le Global Footprint Network, cette date marque l’épuisement par l’humanité de toutes les ressources que les écosystèmes peuvent produire en un an. Une baisse de 14,5% de l’empreinte carbone est, en particulier, envisagée.

Pourquoi ce n’est qu’encourageant. Si ce recul dans la consommation des ressources marque une rupture par rapport à la tendance de long terme, elle n’est pas durable selon le président du Global Footprint Network. En plus de l’incertitude propre à ce genre de calculs, les données du Centre de recherche sur l’énergie et la pollution de l’air en Finlande indique déjà que la qualité de l’air s’est dégradée en Chine à des niveaux dépassant ceux d’avant le confinement. Et les mesures du CO2 dans l’atmosphère de l’observatoire de Mauna Loa n’indiquent pas de baisse liée à la pause d’activité.

link

Lire l'article du Monde