| | News

Le GIEC, modèle de décision qui inspire jusqu'aux anthropologues

Image d'illustration | Pixabay

Le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a achevé son sixième cycle d’évaluation. Il publiera le 9 août les travaux de son premier groupe de travail, spécialiste des bases physiques du changement climatique. Cet organe scientifique de l’ONU a développé un procédé unique de prise de décisions pour garantir la crédibilité de ses rapports. C’est un modèle qui inspire les scientifiques des autres disciplines… et éveille même l’intérêt de plusieurs anthropologues.

Pourquoi c’est essentiel. La façon dont s’orchestre la prise de décisions dans les coulisses du GIEC est importante: pour avoir un large impact dans la société civile, la légitimité de son expertise collective doit être reconnue. La valeur scientifique des travaux du groupe d’experts repose sur son processus, sur la manière dont on y définit un consensus ou dont on y traite de l’incertitude.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.