Le futur rover martien d'ExoMars face à des problèmes de parachute

ESA/I. BAREL

Le programme ExoMars 2020, qui regroupe l’Agence spatiale européenne (ESA) et russe (Roscosmos), comprend un rover de 300 kg qui devra être lancé en juillet 2020, pour arriver sur Mars en mars 2021. Il collectera même des roches martiennes, qui pourront être ramenés sur Terre à l’occasion d’une mission ultérieure! Mais encore faudra-t-il ralentir la chute de l’atterrisseur à l’aide de parachutes! Le problème, révèle Science, c’est que les essais actuellement en cours montrent des faiblesses au niveau de parachutes, qui se déchirent lors de la chute, même à seulement 15 mètres.

Pourquoi c’est intéressant. L’ESA travaille avec acharnement pour résoudre le problème. Après avoir tenté de doubler les voiles de Téflon, sans succès, elle a demandé de l’aide à la Nasa, qui a déjà conçu des parachutes pour Mars. Une délégation européenne s’est déplacée en Californie courant septembre, et de nouveaux tests devraient avoir lieu cette semaine. Les tests de validation finale, eux, n’auront lieu qu’en avril 2020.

link

Lire l'article publié par Science