| | News

Le déclin des séquoias géants de Genève est dû à un champignon

François Lefort devant un séquoia sain du domaine de Lullier | DR

Les séquoias géants de la région genevoise, importés de l’Ouest américain à la fin du 19e siècle, se meurent mystérieusement depuis plusieurs années. Des chancres — lésions nécrosées sur l’arbre — se forment et finissent par causer le dépérissement du végétal. Des chercheurs suisses de la Haute école du paysage, d'ingénierie et d’architecture (HEPIA) affirment avoir identifié le coupable: le champignon Neofusicoccum parvum. Leurs travaux ont été publiés dans une revue scientifique.

Pourquoi c’est prometteur. Non seulement cette découverte vient expliquer un phénomène observé depuis plusieurs années, mais surtout, elle propose l’ébauche d’une solution. L’équipe souhaite désormais mettre au point un traitement du «microbiote» — l’environnement microbien de ces arbres — capable de sauver les séquoias les moins atteints.

Cet article est réservé aux abonnés.