| | News

Le bras robotique européen part (enfin) vers l’ISS

ERA, le bras robotique européen, peut être dirigé de l'intérieur ou de l'extérieur de l'ISS | ESA

Un nouveau bras robotique s’est envolé le 21 juillet 2021 pour la station spatiale internationale (ISS). Capable de se déplacer d’un point fixe à un autre, il a été construit à 100 % en Europe, ce qui lui vaut le nom de ERA pour European Robotic Arm. L’aboutissement d’un projet de plusieurs décennies, qui a connu de nombreux retards. Quatorze ans après la première annonce du départ de la fusée devant transporter le bras dans l’espace, celle-ci est enfin partie vers l’espace le 21 juillet à 16h58.

Son rôle dans l’espace. Envoyé en même temps que le nouveau module laboratoire polyvalent russe, Nauka (ou Нау́ка, science), auquel il est amarré, ERA aura pour première mission d’aider à l’installation de cette nouvelle partie de l’ISS. Pour la suite, son rôle sera d’assister les équipes en place dans la maintenance de la station, soit en transférant du matériel entre l’intérieur et l’extérieur, soit en accompagnant les sorties dans l’espace, en transportant les astronautes comme une grue nacelle.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.