| | Radar

La troisième fusée d'Astra n'est pas la bonne

Lors de sa deuxième tentative, Astra avait réussi a atteindre l'espace avec sa fusée 3.2. | Flicker/Astra/John Kraus

La nouvelle fusée d’Astra a dû s’arrêter à quelque 33 kilomètres d’altitude après 2 minutes 30 de vol, dans le cadre d’un lancement test pour l’armée américaine le 28 août. La fusée de la start-up californienne s’est déportée sur le côté à l’allumage avant de s’envoler puis de s’arrêter subitement. Elle n’avait déjà pas pu décoller la veille à cause d’un problème de configuration du moteur.

Pourquoi on en parle. C’était la troisième tentative et le troisième échec pour Astra. Si le deuxième lancement avait atteint l’espace, la fusée avait manqué de carburant pour finaliser sa mission. La start-up souhaite devenir un acteur majeur des lancements futurs de petits satellites, en produisant massivement des fusées low-costs. Elle espère aussi pouvoir lancer, à l’avenir, des satellites tous les jours, rapporte Space. Elle a déjà signé pour plus de 50 lancements, notamment avec la Nasa.

link

A lire sur Space

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.