| | News

La très haute intelligence des footballeurs

Les gardiens de l'équipe de Suisse utilisent régulièrement des lunettes pour troubler leur vision et améliorer leur capacité de réaction. | Keystone / Laurent Gilliéron

Quelques dixièmes de secondes de retard lors d'une prise de décision, quelques infimes variations d'angles d'ouverture d'une cheville au moment de frapper le ballon, quelques centimètres d'approximation dans un replacement: voici notamment ce qui a fait la différence lundi soir entre la Suisse et la France en 8e de finale de l'Euro 2020. Décryptage scientifique de la geste footballistique.

Disons-le franchement: l’intelligence est rarement une qualité que l’on prête aux footballeurs. Or ce lieu commun, couplé à une confusion entre intellect et instruction, ne survit pas à l’examen critique. Car les joueurs possèdent des capacités cognitives au-dessus de la moyenne — notamment à haut niveau, comme l’Euro 2020 qui a débuté le vendredi 11 juin —, dont le développement est devenu un objectif central des entraînements.

Pourquoi il n’y a pas que les jambes. Bien jouer au football peut se résumer à ceci: être capable d’apporter une réponse efficace à une situation complexe aux multiples variables et avoir les moyens physique nécessaires à son exécution.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.