| | Radar

La température au sol dépasse les 63 degrés près de Seattle

Un homme se protège du soleil à Spokane, Washington | Tyler Tjomsland/The Spokesman-Review via AP/ Keystone

Conséquence dramatique du dérèglement climatique, le dôme de chaleur qui frappe le Nord-Ouest du continent américain n’en finit pas d’impressionner par les températures extrêmes qu’il impose au Canada et aux Etats-Unis. Ce 29 juin, la température au sol atteignait les 145 degrés Fahrenheit, soit 63 degrés Celsius, dans l’état de Washington, d’après les données satellites de Copernicus, rapportait Gizmodo.

Pourquoi c’est inquiétant. Localement, les températures de l’air ont pu dépasser les 45°C (par exemple, 47,8°C le 28 juin à Lytton, au Canada). Mais le sol retient et accumule la chaleur sur de plus longues périodes que l’air, surtout dans les villes quand il est essentiellement constitué de béton ou d’asphalte, d’où l’écart mesuré. C’est la situation, mise en évidence par le satellite Sentinel 3, qu’a connu la ville de Wenatchee, ville d’environ 30’000 habitants de l’état de Washington à environ 240 km de Seattle.

link

Lire l'article de Gizmodo (EN)

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!