| | News

La Suisse romande lance son propre anticorps contre Covid-19

Structure de l'anticorps développé par le CHUV et l'EPFL (en rose). En bleu, vert et orange figure l'antigène de Sars-CoV-2, la protéine Spike. | Source: Craig Fenwick, Priscilla Turelli et al., Cell Reports, 2021.

La recherche suisse contre Covid-19 commence à porter ses fruits. Un anticorps développé au CHUV et à l’EPFL vient de faire ses preuves en laboratoire et chez l’animal. Ce médicament candidat doit entrer en essai clinique d’ici l’été 2022. Il offre la perspective de protéger les personnes – immunodéprimées, transplantées, atteintes de cancer – pour qui la vaccination fonctionne mal.

Pourquoi il est prometteur. Cet anticorps monoclonal a toutes les chances d’être efficace contre les variants du coronavirus, passés et à venir. Et contrairement aux anticorps déjà dans le commerce, des laboratoires américains Regeneron et Eli Lilly, il a été modifié de façon à offrir une protection de plusieurs mois, ce qui permet de l’envisager comme un traitement préventif plutôt qu’aigu.

Cet article est réservé aux abonnés.