La sonde Parker Solar Probe livre ses premiers résultats

Vue d'artiste de la sonde Parker Solar Probe | Nasa

La sonde américaine Parker Solar Probe est celle qui s’est approchée le plus près du Soleil. Lancée en août 2018, elle a déjà pu survoler trois fois notre étoile: le point le plus proche n’était que de 3,83 miles (soit 6,16 kilomètres). Ses premiers résultats ont fait l’objet d’une triple publication dans Nature, raconte le Guardian.

Pourquoi c’est intéressant. Pourquoi la couronne solaire est-elle si chaude — environ un million de degrés — alors que sa surface n’est qu’à quelques milliers de degrés «seulement»? Les données esquissent un début de réponse: parce que le vent solaire, ce flux de plasma éjecté par le Soleil, est libéré de façon non continue, mais explosive. Autre surprise: l’état d’empoussièrement de la sonde au fur et à mesure de sa progression. Il pourrait s’agir de vestiges d’astéroïdes vaporisés à l’approche du Soleil.

link

Lire l'article publié sur le Guardian