| | Radar

La première «giga-usine» européenne de batteries a démarré sa production

L'usine de Northvolt à Skellefteå, en Suède. | Northvolt

A 800 kilomètres au nord de Stockholm, en Suède, s’est érigée la première grande usine européenne produisant des batteries pour voitures électriques, sur la commune de Skellefteå. Deux ans après le début du chantier — qui a nécessité de défricher l’équivalent de 280 terrains de football de forêts, l’entreprise suédoise Northvolt a assemblé, le 29 décembre dernier, sa première cellule de batterie «made in Europe», relate Le Monde. La firme prévoit de produire 16 gigawattheures (GWh) par an — de quoi équiper 300’000 véhicules électriques. Et cette capacité devrait atteindre 60 GWh d’ici 2023 pour alimenter un million de véhicules chaque année. Northvolt deviendrait alors la plus grande usine de batteries électriques d’Europe, avec un portefeuille de clients incluant déjà Volkswagen, BMW, Scania et Volvo Cars.

Lire aussi notre exploration: Colonialisme vert dans le Grand Nord

Pourquoi rester vigilant. Si les véhicules électriques sont perçus comme un levier clé pour décarboner le secteur du transport motorisé, leur production a néanmoins un coût. Les batteries électriques sont en effet gourmandes en minéraux et métaux rares (comme le lithium, le cuivre, le cobalt, le nickel, etc.) qui nécessitent le défrichage et l’extraction minière de toujours plus de terres, dans des régions souvent sensibles. Le PDG et cofondateur de Northvolt n’a d’ailleurs pas souhaité s’exprimer sur la provenance des matières premières utilisées par la firme: «On ne veut pas fournir sur un plateau, à nos concurrents, tout le travail qu’on a fait sur les chaînes d’approvisionnement», a-t-il répondu à la journaliste du Monde.

Lire aussi: La Suisse aura-t-elle sa «gigafactory» de batteries?

link

A lire dans Le Monde

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!