La phéromone qui incite les criquets à former des nuages ravageurs a été identifiée

Nuage de criquets au Kenya (image d'illustration) | KEYSTONE/EPA/FOOD AND AGRICULTURE ORGANIZATION

C’est une découverte peut-être importante pour la sécurité alimentaire. A travers une étude publiée dans Nature, des chercheurs expliquent avoir identifié la phéromone produite par les criquets migrateurs (Locusta migratoria), qui provoque le comportement d’agrégation en essaims d’insectes. La substance, de formule chimique 4-vinylanisole (4VA) est produite par les pattes arrière, puis détectée par les antennes des autres insectes. Il suffit que quatre ou cinq criquets solitaires se retrouvent pour déclencher un épisode de regroupement, explique Reuters.

Pourquoi on en parle. Le criquet migrateur est l’espèce de criquets la plus répandue, présente de l’Europe à l’Asie en passant par l’Afrique et la Nouvelle-Zélande. L’insecte peut former des nuages aux effets ravageurs sur les cultures, ce qui est aussi connu par l’Ancien Testament comme la huitième plaie d’Egypte. Début 2020, des essaims inhabituellement gros se sont abattus sur plusieurs pays africains. L’espoir est que cette découverte permette de contrer de telles invasions, soit en développant une substance chimique mimant la phéromone pour attirer et tuer l’excédent de criquets, soit en développant un produit capable de bloquer ses effets.

link

A lire sur Reuters