La Grande Barrière de corail dévastée comme jamais auparavant

Les chiffres ne font que confirmer ceux qui les ont précédés ces dernières années: la Grande Barrière de corail se meurt. Ce sont 91% des coraux qui forment cet ensemble unique au monde qui ont subi un blanchissement, selon un rapport rendu public par le gouvernement australien le 10 mai. Le réchauffement climatique en est évidemment la cause.

Le blanchissement? Il s’agit d’un phénomène qui fragilise les coraux, jusqu’à provoquer la mort de ceux-ci. Ces animaux, lorsqu’ils sont au contact de virus, de bactéries ou de températures trop élevées, expulsent les algues qui les recouvrent et se retrouvent «à nu», c’est-à-dire avec leur squelette blanc apparent et sans aucune défense. Selon le rapport des experts, il s’agit déjà de la quatrième vague de blanchissement depuis 2016.

Le Huffington Post, qui se fait l’écho de cette étude, explique que c’est la première fois que le plus grand récif corallien du monde est à tel point dévasté lors d’un phénomène climatique de type «La Niña», normalement synonyme de températures plus fraîches des eaux dans cette partie du monde.

link

A lire sur le Huffington Post