| | Radar

La Californie brûle sous le deuxième plus grand feu de son histoire

Greenville, détruite par le Dixie Fire en Californie, Etats-Unis | Noah Berger/ Keystone

Le «Dixie Fire» continue de sévir et est devenu le deuxième plus grand feu de l’histoire de la Californie, près d’un mois après s’être déclaré. Avec 198 000 hectares réduits en cendres, soit près d’une fois et demi la superficie de Los Angeles, le feu a ravagé plus de 370 bâtiments et maisons et a forcé des milliers de personnes à fuir les flammes, raconte Le Monde. Malgré le concours de 5 000 pompiers se battant jour et nuit, le brasier devrait perdurer au moins jusqu’au 20 août dû aux fortes chaleurs, à la sécheresse et au vent continu. Avec le «Dixie Fire», dix autres feux sont encore actifs dans l'État.

Dans l’air du temps. Au jour de la publication du groupe 1 du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) pour leur sixième rapport, cet incendie géant est un parfait exemple des événements climatiques extrêmes décrits par les spécialistes si les émissions de gaz à effet de serre continuent. Directement imputé au réchauffement climatique, le «Dixie Fire» fait partie d’une série alarmante: huit des dix plus importants feux ayant eu lieu dans l’histoire de la Californie se sont déclarés depuis 2017.

link

Lire l'article du Monde

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.