| | Idées

L’intelligence artificielle est-elle un loup pour l’homme?

Paul Ackermann

«La machine est-elle au service de l’homme ou l’homme au service de la machine?» Cette question de Thomas Schlag, professeur de théologie à l’Université de Zürich, était au cœur de l’Artificial Intelligence Geneva Summit qui avait lieu ce mercredi 6 novembre au Campus Biotech et dont Heidi.news était partenaire.

L’intitulé de l’après-midi était intriguant: «Du corps et de l’âme: médecine et religion à l’aune de l’intelligence artificielle». On y a croisé l’historien des religions Odon Vallet, le spécialiste de rhétorique byzantine Grégoire Sommer, le neuroscientifique Grégoire Courtine et le fameux réalisateur lausannois Jean-Stéphane Bron qui était là avec son équipe pour filmer son prochain documentaire sur le cerveau, «Brain stories».

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.