Reservé aux abonnés

Le business du bon café pourrait être sauvé par une espèce oubliée

E. Couturon, IRD

Connue et appréciée il y a un siècle, l'espèce Coffea stenophylla avait disparu des tables depuis les années 1920, et nul ne l'avait croisé dans la nature depuis 1954. Une équipe de chercheurs des Jardins botaniques royaux à Kew (Angleterre) l'a redécouvert dans la nature en 2018. Depuis, plusieurs panels de dégustateurs ont pu le déguster, d'abord en Angleterre, puis en France.

Pourquoi c'est important. Les très hautes notes attribuées par les dégustateurs font renaître l’espoir dans un agrobusiness du café menacé par les effets croisés des maladies et du changement climatique. En effet, cette espèce de café peut tolérer des températures plus élevées que les deux principales variétés aujourd’hui cultivées, robusta et surtout arabica.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous