Reservé aux abonnés

L’humanité atteint son jour du dépassement, plus tôt qu’en 2021

Dès ce jeudi 28 juillet, l’humanité vit à crédit, ayant consommé l’ensemble des ressources que la planète peut générer en un an. En 1971, ce jour intervenait le 25 décembre.

Pourquoi c’est important. En 1972, le Rapport Meadows (ou Les limites à la croissance) a fait l’effet d’une bombe, en dressant pour la première fois le tableau des catastrophes attendant l’humanité en raison d’une croissance économique et démographique illimitée. Cinquante ans plus tard, la population mondiale a plus que doublé, passant de 3,7 à 8 milliards d’habitants en 2022. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter: d’ici 2050, la Terre devrait compter 9,7 milliards de bouches à nourrir, et cela dans un monde toujours plus incertain, où canicules, feux de forêts et inondations s’enchaînent.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous