| | News

L’héritage génétique de Néandertal jouerait un rôle face à Covid-19. Et après?

Exposition dédiée à Néandertal et Sapiens au Musée de l'Homme, à Paris (image d'illustration) | FRANCOIS MORI/AP/KEYSTONE

Deux chercheurs de l’Institut Max Planck pour l’anthropologie évolutionnaire de Leipzig ont annoncé la découverte d’une séquence génétique héritée de Neandertal qui jouerait un rôle protecteur contre les formes les plus graves de Covid-19. En réalité, ce résultat illustre surtout le passif de l’humanité, qui a dû en découdre à de multiples reprises avec des virus à ARN, ainsi que l’importance des maladies dans la sélection des gènes par l’évolution.

Pourquoi c’est intéressant. Contrairement à ce que nos esprits modernes peuvent parfois penser, l’épisode que nous vivons actuellement est loin d’être la première pandémie à frapper l’humanité. Les précédentes émergences virales ont laissé des traces dans nos génomes et leur étude nous aident à comprendre comme les espèces humaines se sont adaptées.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.