| | Idées

Konrad Steffen, prophète du réchauffement climatique porté disparu dans son paradis blanc du Groenland

Olivier Dessibourg

Co-fondateur de Heidi.news, Olivier Dessibourg en a été rédacteur en chef adjoint et responsable du Flux Sciences jusqu'à mars 2020. Il est désormais directeur de la communication scientifique pour le Geneva Science and Diplomacy Anticipator.

Ce mardi matin, mon espresso avait une immense amertume. Son odeur a fait flotter le souvenir de ces cafés bien tassés dégustés par
-20°C au milieu du Groenland, au SwissCamp, avec celui gérait là-bas cette base logistique, Konrad Steffen. Pour le directeur de l’Institut WSL de recherches sur la neige, les forêts et le paysage à Birmensdorf, «Koni» – comme finissaient par l’appeler tous ceux qui avaient partagé avec lui un tel moment –, les gorgées d’arabica étaient autant d’instants incontournables rythmant ses journées. A tel point que ses étudiants prétendaient que ce breuvage coulait dans ses veines, cinq heures de sommeil suffisant à maintenir vaillant et dynamique ce scientifique engagé. Lundi soir 10 août, Konrad Steffen a été déclaré disparu lors d’une expédition sur la calotte polaire le 8 août, non loin de son Swiss Camp – aucun détail sur les circonstances exactes de l’accident n’a été confirmé pour l’heure.

Koni Steffen.jpg

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.