Reservé aux abonnés

Jouons à sauver le climat avec les cartes de l'EMPA

Exemples de cartes d'action du jeu postFossilCities développées par l'Empa. | Empa

Un jeu de plateau pour comprendre l’urgence climatique, doublé d’un logiciel implacable en guise d’arbitre: c’est le projet ludique, baptisé Post-Fossil Cities, développé par le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (EMPA). Les joueurs doivent endosser l’un des sept rôles proposés — du politicien à l’industriel, en passant par l’innovateur ou le planificateur — et tenter de réussir à maintenir l’augmentation des températures sous 1,5°C pour respecter l’accord de Paris. Le jeu s’adresse aussi bien aux décideurs politiques et économiques qu’aux étudiants et au grand public.

Pourquoi c’est original. Bien sûr, il s’agit avant tout d’un jeu, mais il est réaliste sur plusieurs points. D’abord pour son aspect collaboratif: chaque rôle doit accomplir son propre objectif, tout en relevant le défi collectif. L’urgence d’agir est, elle aussi, bien retranscrite: les joueurs doivent négocier quelles mesures implémenter pour atténuer les émissions et atteindre le net zéro, avec, comme dans la vraie vie, une contrainte de temps. Car le nombre de tours est limité.

A la fin, la quantité de CO2 restante par rapport au budget carbone à disposition — soit la quantité de gaz à effet de serre (GES) qu’un pays peut encore émettre avant que l’augmentation des températures dépasse 1,5°C — est calculée par l’ordinateur, et les joueurs savent s’ils ont gagné… ou perdu. Et surtout, ils comprennent pourquoi la prise de décision sur ces sujets est si compliquée.

Andreas Gerber, chercheur et game designer à l’EMPA, explique à Heidi.news le point de départ:

«La science nous montre que nous devons accomplir une transition vers des sociétés “post-fossiles” et nous passer d’énergies fossiles très rapidement, ce qui implique des transformations profondes. Nous cherchions des outils de sensibilisation un peu différents des outils classiques de la communication scientifiques, rapports et autres présentations. Le format du jeu permet de faire appréhender ce genre de sujet par davantage de personnes différentes.»

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous