Reservé aux abonnés

Genève a connu son mois de juillet le plus sec depuis 85 ans

A Genève, le soleil brille et la pluie déserte. La cité de Calvin n’a jamais enregistré aussi peu de précipitations depuis 1937 — soit en 85 ans. Avec seulement 5 millimètres de pluies, il s’agit du troisième mois de juillet le plus sec depuis le début des enregistrements, en 1864. «En termes de sécheresse, Genève est sans doute le cas le plus critique avec Château d’Oex», note MétéoSuisse, contacté par Heidi.news. Le mois de mai était également le plus sec depuis 120 ans.

Pourquoi c’est important. La Suisse connaît une augmentation de la sécheresse estivale depuis une quarantaine d’années. Le phénomène résulte à la fois d’une diminution des précipitations et d’une augmentation de l’évaporation au niveau du sol — tous deux favorisés par le réchauffement climatique. A Genève, le soleil aura brillé 374,5 heures en juillet 2022. Le précédent record date de 1911, quand Berne enregistra un ensoleillement de 370 heures.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous