Feux, vagues de chaleur: les cours d'eau genevois historiquement bas

L'Allondon, à Dardagny, en 2018. (Image d'archives) | Keystone / SALVATORE DI NOLFI

En cet été 2022, l’Europe est traversée par des vagues de chaleur exceptionnelles, des sécheresses et des incendies. Retrouvez les nouvelles et les analyses qui comptent sur notre article de suivi.

Vendredi 12 août

Les cours d’eau genevois historiquement bas. Les rivières du canton sont à leur plus bas, selon un bulletin de l’Office cantonal de l’eau (OCEau) publié le 9 août dernier, relayé par la Tribune de Genève. Tous les cours d’eau — à l’exception du Rhône et de l’Arve — sont concernés. L’Allondon s’écoule désormais à 144 litres par seconde, la Versoix à 600, et l’Aire à neuf: un débit trois fois plus faible que leur étiage habituel, a souligné l’OCEau.

Jeudi 11 août

Le Rhin bientôt plus naviguable? Sur certains passages du fleuve, principale voie pour le transport fluvial en Europe, on ne trouve plus que 45 cm de hauteur d’eau. En dessous de 30 cm, les bateaux ne pourront plus passer. Mesure immédiate de l’Allemagne: les barges et navires ne sont plus chargés qu’à 25% de leurs capacités. En cas de blocage, la Suisse aussi pourrait être touchée, puisque 10% des importations helvétiques transitent par le Rhin.

Les feux se multiplient en France. Les conditions météorologiques exceptionnelles — sécheresse historique, combinée à une nouvelle vague de chaleur — font flamber le territoire français. Plus de 50’000 hectares ont déjà brûlé depuis le début de l'année, avec un mois de juillet juillet record, selon le Système européen d'information sur les feux de forêt (EFFIS). 6800 ha ont de nouveau brûlé en à peine deux jours en Gironde, et dans les Landes, tandis que les feux de forêts en Aveyron, en Lozère ou encore dans la Drôme ne sont toujours pas éteints. En Isère, les feux ont finalement pu être maîtrisés.

La France voisine n’est pas épargnée. Les feux brûlent aussi dans le Jura français à Vescles, Vosbles-Valfin et Cornot, au-dessus du lac de Vouglans. Pour l’instant, environ 300 hectares sont partis en fumée. Si le deuxième a pu être maîtrisé, 140 pompiers sont encore mobilisés sur le terrain.

Les fumées perceptibles en Suisse romande. Les fumées des feux jurassiens se sont déplacées vers la Suisse. Jeudi , les autorités ont déclenché une alerte à la pollution dans la vallée de Joux, finalement levée vendredi matin.

Mercredi 10 août

Reprise des feux en Gironde. Le gigantesque incendie qui avait déjà ravagé en juillet Landiras, en Gironde, a repris le 9 août après-midi. 500 pompiers sont déployés sur le terrain pour lutter contre le feu, qui a déjà brûlé 6000 hectares, selon un communiqué de la préfecture du 10 août matin. Dans la nuit, le feu a progressé défavorablement pour atteindre les Landes. L’axe autoroutier A63 entre Bordeaux et Bayonne a été temporairement fermé, tant les fumées provoquent des problèmes de visibilité, indique Le Monde.

Mardi 9 août

Les rivières européennes asséchées. Des images prises par drone, et partagées par le Guardian, révèlent les conséquences des canicules de cet été sur les fleuves européens. En France, où plus de cent communes sont privées d’eau courante, une cellule de crise a dû être activée en réponse à la sécheresse. Pendant ce temps, au Royaume-Uni, quinze millions de personnes se voient interdites d’utiliser des tuyaux d’arrosage à Londres et dans les environs. Ces interdictions pourraient s’étendre dans tout le pays, selon le journal anglais.

Neuchâtel interdit le pompage des cours d’eau. A partir de mercredi 10 août, il ne sera plus possible de faire des prélèvements dans les cours d’eau et les lacs neuchâtelois, a décrété le Conseil d’Etat. Seules les piscicultures ne sont pas touchées par cette mesure. Les températures excessives et les rares précipitations de ces derniers mois ont fortement affecté les rivières de la région. Certaines, comme l’Areuse ou le Seyon, ont un débit quatre à sept fois inférieurs aux valeurs moyennes enregistrées depuis plus de 50 ans. Voulant maintenir un débit minimal pour préserver la faune et la flore aquatiques, le canton a décidé de cette interdiction «jusqu’à ce que les conditions en permettent la levée».

… Tandis que Séoul est inondée. La capitale sud-coréenne a reçu plus de 100 mm d’eau par heure dans la nuit de lundi à mardi, provoquant les pires inondations depuis 80 ans. Les routes et les métros débordent d’eau, certains quartiers à risque ont déjà été évacués et la ville est en proie à des coupures d’électricité. Au moins cinq personnes ont perdu la vie à Séoul, et trois de plus dans la province voisine, selon l’agence Reuters.

Pour se sauver de la fournaise, la ville de Genève se réinvente. Les villes, qui se réchauffent davantage que les périphéries, sont en première ligne face au phénomène d’«îlot de chaleur urbain». En particulier Genève, ville la plus densément peuplée de Suisse, qui a enregistré un ensoleillement et des températures record cet été. Comment s’adapte donc la cité de Calvin pour éviter la fournaise assurée? En quête de solutions concrètes, Heidi.news s’est entretenu avec trois acteurs du Service d’urbanisme de la Ville de Genève.

Capture d’écran 2022-08-09 à 14.56.09.png
Une vision avont/après du projet Espaces rivières au secteur Boissonnas à l’horizon 2025. Source: Office cantonal de l'eau

Lire l’article complet: Face aux «îlots de chaleur urbains» (3/3), la ville de Genève doit se réinventer

En Californie, la compensation carbone part en fumée. Les feux de brousses qui ont ravagé la Californie ces dernières années ont épuisé le système des crédits carbone basés sur des projets de reforestation ou de protection des forêts dans cet Etat, révèle une étude de Carbon Plan. En dix ans, ces incendies ont libéré près de 6 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère, soit quasiment l’équivalent des crédits carbone que représentent les projets de reforestation destinés à assurer contre ces risques de feux pendant un siècle.

Lundi 8 août

Et de quatre. Un nouvel épisode caniculaire — le quatrième de l’été — se dessine cette semaine, au moins en France. Cette nouvelle vague de chaleur atteindra-t-elle la Suisse? Cela reste à voir: les prévisions de MeteoSuisse ne sont pas encore très claires. Réponses à venir dans le courant de la semaine.

Juillet 2022 parmi les trois les plus chauds. Le mois de juillet 2022 figure parmi les trois les plus chauds de l’histoire, selon le programme de surveillance européen Copernicus. C’est même le plus chaud jamais enregistré au Sud-Ouest de l’Europe, relève le programme européen.

«Le monde vient de connaître l’un des trois mois de juillet les plus chauds jamais enregistrés», a déclaré Clare Nullis, porte-parole de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), ce mardi 9 août 2022. Le mois qui vient de s’écouler aura été légèrement plus frais que juillet 2019, et plus chaud que juillet 2016, selon les données du Service Copernicus. La différence entre ces trois années serait «inférieure à la marge d’erreur», précise l’OMM.

Le dernier mois aura dépassé de 0,4°C la température moyenne pour juillet pendant la période de référence 1991-2020. Pourtant, le phénomène climatique La Niña — qui se caractérise par des températures anormalement froides dans l’océan Pacifique sud — aurait dû offrir des conditions favorables à un refroidissement.

Vendredi 5 août

Une chute des températures pour le moins foudroyante. Comme le prévoyaient les météorologues en début de semaine, la vague de chaleur devrait se clore à la fin de la journée, en raison de la survenue d’orages, rapporte la RTS. Ces derniers pourraient d’ailleurs être violents, avec une alerte de niveau 3 sur une large partie du territoire, a prévenu MétéoSuisse sur Twitter.

Interrogée par la RTS, une météorologue de MétéoSuisse indique que les températures ne devraient plus excéder les 30°C dans les deux prochaines semaines, mais resteront dans les moyennes estivales.

Lire aussi: La canicule marine en Méditerranée pourrait provoquer de violents orages en Suisse

Pas de fourrage? A l’abattage. Assurer la nourriture pour un nombre plus restreint de vaches, plutôt qu’un grand troupeau ne mange pas à sa faim, c’est la triste stratégie à laquelle se résout un nombre croissant d’éleveurs vaudois, rapporte 24 heures. Selon la Société Vaud-Genève des producteurs de bétail de boucherie, le nombre de vaches vaudoises abattues par semaine (300 têtes) est le double de la moyenne. Avec des prairies grillées et des fourrages en quantité restreinte, les éleveurs entament déjà leurs stocks de foin d’hiver. La production de lait pâtit déjà de la sécheresse: la Suisse risque de manquer de 100 millions de litres d’ici la fin de l’année.

Lire aussi: Une année de production laitière mise en péril par deux mois de sècheresse

La France active une cellule de crise contre la sécheresse. Face à la sécheresse qui sévit depuis le début de l’été, la première ministre Elisabeth Borne a décidé d’activer la cellule interministérielle de crise, ce vendredi 5 août.

Des mesures de restriction d’eau sont déjà en vigueur dans 93 départements (dont 62 considérés «en crise») et la population est appelée à économiser au mieux cette ressource devenue rare. La cellule assurera en plus un relai de l’information avec les zones les plus touchées, et permettra d’anticiper les pénuries et de coordonner des plans d’action, tout en recensant les impacts de cette sécheresse sans précédent.

Dans un communiqué, les services de la Première ministre insistent sur l’urgence de cette «situation historique» :

«Cette sécheresse est la plus grave jamais enregistrée dans notre pays (…) et les prévisions météo laissent présager que la situation pourrait perdurer sur les 15 prochains jours, voire devenir plus préoccupante encore.»

Le même jour, le ministre de la transition écologique Christophe Béchu a ainsi annoncé que plus de 100 communes sont privées d’eau potable. Un «drame pour les agriculteurs, les écosystèmes et la biodiversité», a souligné Elisabeth Borne. Les canalisations étant vides, ces localités sont dépendantes d’un approvisionnement en eau par des camions-citernes.

En Suisse aussi, la sécheresse est là pour rester. Si les orages de cette fin de semaine feront chuter les températures, les «vraies» pluies ne devraient pas arriver avant dans deux semaines environ. Comme l’expliquait à Heidi.news Dean Gill, prévisionniste chez MétéoSuisse, les pluies diluviennes des orages estivaux ne suffisent pas à lutter contre la sécheresse:

«Les précipitations issues de ces orages sont souvent stationnaires, avec de fortes quantités d’eau qui se déversent en peu de temps, si bien que cela a tendance à provoquer des crues subites sans pour autant résorber la sécheresse.»

Jeudi 4 août

38,8°C mesurés à Genève, un record annuel. La troisième vague de chaleur a atteint un pic de chaleur à Genève Cointrin, où le mercure a atteint 38,8°C ce jeudi après-midi. Il s’agit d’un record annuel, ainsi que d’un record absolu pour un mois d’août dans le canton. En juillet, le soleil a brillé 374,5 heures à Genève, qui a connu son mois le plus sec en 85 ans.

L’été 2022 pourrait être l’un des plus chauds jamais enregistrés dans le pays, d’après MétéoSuisse. La Suisse a ainsi connu son quatrième mois de juillet le plus chaud depuis le début des mesures en 1864, avec un mercure qui s’est en moyenne hissé 2,4°C au-dessus de la moyenne des trente dernières années.

Fribourg demande l’appui de l’armée dans les Préalpes. Les autorités cantonales ont décidé de faire appel aux hélicoptères de l’armée pour approvisionner les alpages en eau, dans les Préalpes fribourgeoises. Le dispositif, qui devrait se mettre en place «avant la fin de la semaine», pourrait rester actif tout le mois d’août. Le ravitaillement par camion civil ne suffit plus à couvrir les besoins en eau des agriculteurs: tous les jours, une génisse consomme entre 70 et 80 litres d’eau, et une vache laitière, le double.

Lire aussi: Une année de production laitière mise en péril par deux mois de sècheresse

Plongée dans le Sud-Est de la France, laboratoire de la sécheresse. A quoi ressemble la vie dans un des endroits les plus secs de France? Le Monde est allé voir des habitants d’un petit village du Var, en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Les nappes phréatiques sont vides et le rationnement est devenue la norme en cet été caniculaire, à raison de 150 à 200 litres par jour et par personne. Certains habitants vont jusqu’à récupérer l’eau de cuisine et de vaisselle. Les autorités locales font la chasse aux resquilleurs, en réduisant le débit d’eau des foyers non dissuadés par les amendes (1500 euros par semaine) – souvent les plus nantis, dotés de vaste résidences secondaires sur les hauteurs. L’arrivée des aoûtiens, dans cette région très touristique, est aussi une angoisse: y aura-t-il assez d’eau pour tout le monde? Bienvenue dans un monde où l’or bleu vient à manquer.

Mercredi 3 août

Des agriculteurs contraints d’enclencher une désalpe précoce. La canicule de l’été 2022 continue de sévir, et n’épargne pas les agriculteurs. Dans le Jura vaudois, des éleveurs ont dû amorcer la désalpe — soit la descente traditionnelle du bétail de l’alpage — avec près de deux mois d’avance. A la fin juillet, des alpages dans le canton de Fribourg devaient déjà être ravitaillés en eau par des hélicoptères. Face à ces difficultés occasionnées par la sécheresse, les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à jeter l’éponge, le secteur étant déjà sous pression à cause d’un manque de main-d’œuvre, selon Le Temps.

La canicule marine en Méditerranée pourrait provoquer des cyclones et orages violents. Les fonds marins, comme la mer Méditerranée, souffrent aussi des vagues de chaleur. Entre la mer Tyrrhénienne et les Baléares, la températures à la surface de l’eau atteint 27 à 30°C, soit 4 à 6°C au-dessus de la norme. Ces canicules océaniques menacent les écosystèmes marins et provoquent des événements météorologiques extrêmes comme les medicanes – des cyclones qui se forment au-dessus de la Méditerranée —mais aussi de violents orages qui, dès l’automne, pourraient doucher la Suisse. Heidi.news fait le point avec un chasseur d’orages.

800px-Celeno_1995-01-16_1400Z.png
Image satellitaire d'un cyclone subtropical méditerranéen le 16 janvier 1995. Image: CC

Lire l’article complet: La canicule marine en Méditerranée pourrait provoquer de violents orages en Suisse

Mardi 2 août

En route pour la troisième canicule. La Confédération a lancé l’alerte de canicule niveaux 2 et 3 (sur 4) ce mardi, seulement une semaine après avoir levé l’alerte précédente. La vague de chaleur atteindra son apogée dans tout le pays jeudi et vendredi. Au nord des Alpes, le mercure devrait flirter avec les 37°C.

Dès demain, de l’air très chaud en provenance de France atteindra la Suisse. La Suisse romande, le Tessin et la région de Bâle seront les plus sévèrement touchés. En fin de semaine, des orages devraient faire baisser les températures et mettre fin à la canicule, dès vendredi soir pour certaines régions. L’air plus frais n’atteindra le sud des Alpes qu’entre samedi et dimanche.

Lire aussi: La Suisse a connu son quatrième mois de juillet le plus chaud depuis 1864

La vague de chaleur balayera les Alpes, déjà sévèrement touchées par la sècheresse:

  • Au sud des Alpes, les températures maximales se situeront entre 32 et 35°C, et le mercure ne descendra pas plus bas que 19 à 23°C.

  • Au nord des Alpes, le mercure avoisinera les 37°C dès mercredi, avec des minima autour des 17 à 22°C.

  • Dans les régions urbaines, les températures minimales seront plus élevées en raison de l’effet d’îlot de chaleur urbain, prévient MétéoSuisse.

Lire aussi: Les «îlots de chaleur urbains» (2/3): comment bâtir les villes de demain?

Un ensoleillement record pour le mois de juillet. Le mois de juillet aura été le mois le plus ensoleillé en Suisse depuis le début des mesures, selon SRF Meteo. A Genève, le soleil aura brillé 374,5 heures ce dernier mois. Le record précédent date de 1911, lorsqu’un ensoleillement de 370 heures était mesuré à Berne. La méthodologie ayant fortement changé depuis cette époque-là, ce second record n'a sans doute rien à envier au premier.

Le danger d’incendie est au maximum en Valais. MétéoSuisse a annoncé ce mardi un danger «très fort» (degré 5) pour le Valais et un danger «fort» pour la majorité de la Suisse. Dimanche soir, plusieurs incendies s’étaient déclarés à Sion à la suite de tirs d’engins pyrotechniques, qui étaient pourtant interdits. Les pompiers ont rapidement éteint les foyers, et la police a interpellé les jeunes suspects.

Capture d’écran 2022-08-02 à 12.32.04.png

Vendredi 29 juillet

Zermatt ferme ses pistes. De la pluie à 4000 mètres, des températures trop élevées ces dernières semaines, le tout couplé à un enneigement déjà insuffisant l’année dernière. Voilà ce qui aura eu raison de la station de ski valaisanne au pied de la plus fameuse montagne suisse. A partir d’aujourd’hui, la canicule pousse Zermatt à fermer temporairement ses pistes de ski. Les mouvements glaciaires dus aux températures élevées persistantes ont des répercussions importantes sur l’activité des crevasses, rendant périlleux l'accès au domaine. La station assure tout de même de maintenir l’entretien des remontés mécaniques pour en reprendre l’exploitation dès les premières chutes de neige.

Lire aussi: La Suisse a connu son quatrième mois de juillet le plus chaud depuis 1864

La Suisse a connu son quatrième mois de juillet le plus chaud. La récente canicule s’inscrira dans le livre des records en Suisse. A l’échelle du pays, il s’agira en moyenne du quatrième mois de juillet le plus chaud depuis le début des mesures qui remontent à 1864, après ceux de 2015, 2006 et 1983. Le mercure s’est en moyenne élevé à 17°C (nuits comprises), soit 2,4°C au-dessus de la norme 1991-2020, précise MétéoSuisse qui publie ce vendredi 29 juillet le bilan des températures du mois écoulé.

Les villes et les régions n’ont pas été touchées de la même manière:

  • Dans le sud des Alpes, il s’agit du deuxième mois de juillet le plus chaud, derrière celui de 2015. Sion affiche ainsi une température moyenne de 23,3°C en juillet 2022, soit 3,3°C au-dessus de la moyenne nationale.

  • Pour Genève, qui affiche une température moyenne de 23,6°C en juillet 2022, il pourra aussi s’agir du deuxième ou troisième mois de juillet le plus chaud (le rang sera confirmé en fin de journée).

Lire l’article entier: La Suisse a connu son quatrième mois de juillet le plus chaud depuis 1864

Jeudi 28 juillet

La sécheresse visible depuis l’espace. Alors que Météosuisse annonce sur son blog que l’été 2022 pourrait être l’un des plus chauds jamais enregistrés dans le pays, la RTS a comparé les photos satellites du mois de juillet prises par la NASA à celles de l’année précédente. Les images sont sans équivoque: un plateau romand aux couleurs jaunâtres et une surface de neige réduite sur les Alpes illustre l’impact de la sécheresse qui touche le territoire.

Un sécheresse qui devrait d’ailleurs perdurer jusqu’à mercredi prochain, ajoute Météosuisse, précisant encore que les températures au-dessus des normes de saison vont continuer sur les trois premières semaines d’août.

Mercredi 27 juillet

La dune du Pilat à nouveau ouverte au public. Fermée depuis quinze jours en raison des incendies ayant ravagé 7000 hectares sur le secteur de la Teste-de-Buch, la dune du Pilat rouvre au grand public ce mercredi, sous certaines conditions. Son accès s’y fera «dans des conditions sécurisées et avec des cheminements guidés» et l’accès aux massifs brûlés est interdit.

Un important incendie est en cours dans l’Hérault, en France. Depuis mardi, un feu de broussaille mobilise 650 pompiers dans le département de l’Hérault, où plus de 1000 hectares sont déjà partis en fumée et environ 280 personnes ont été évacuées «à titre préventif», a communiqué le préfet de l’Hérault.

L’«Oak Fire» en Californie pourrait virer en «mégafeu». L’incendie qui a détruit, depuis vendredi, quelque 7200 hectares de forêts en Californie ainsi que 41 maisons, n’est pas encore considéré comme un «mégafeu». Qualifié du «plus grand feu californien de la saison», son évolution «sans précédent» inquiète néanmoins, et pourrait se transformer en «mégafeu», rapporte Le Monde.

MétéoSuisse confirme une nouvelle vague de chaleur début août. L’alerte canicule vient à peine d’être levée en Suisse qu’une nouvelle vague de chaleur est annoncée pour la première semaine d’août. C’est ce que suggèrent les prévisions du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme. «Un renforcement des conditions anticycloniques en altitude, induisant le retour d’une forte chaleur généralisée et une persistance de la sécheresse [sont à prévoir début août]», explique ainsi Gaétan Heymes, ingénieur prévisionniste chez MeteoFrance, sur Twitter.

Contacté par Heidi.news, MétéoSuisse confirme:

«Les projections actuelles laissent entrevoir une canicule durant la première semaine d’août, entre le 1er et le 8 environ. La durée et l’intensité seront à préciser à plus court terme.»

D’après l’Observatoire français des orages et tornades, la situation pourrait se stabiliser à nouveau à partir du 4 août:

Mardi 26 juillet

Des millions de Chinois confinés en raison de la canicule. Après la pandémie, c’est au tour de la canicule d’isoler la population chinoise. Une vague de chaleur sévit dans le pays, contraignant plusieurs villes à lancer l’alerte rouge. Shanghai a battu un record de température vieux de près de 150 ans, avec le mercure affichant 40,9°C le week-end dernier. La population vivant dans les zones en alerte rouge a pour instruction de «cesser toute activité à l’extérieur» et de «faire particulièrement attention à la prévention des incendies».

Le système électrique chinois est notamment sous pression, avec le recours massif à la climatisation. Les autorités locales dans certaines provinces ont décidé d’éteindre l’éclairage public et de facturer l’électricité plus cher.

Lire aussi: Les vagues de chaleur contribuent-elles aux pannes d’électricité?

La «Suisse tchèque» est en feu. En République tchèque, un feu de forêt ravage le parc national de la Suisse Bohême, près de la frontière avec l’Allemagne. Des dizaines de personnes ont été évacuées lundi. Le même jour, la région avait battu un record de chaleur avec le mercure s’élevant à 36,4°C dans la région de Plzen.

Lundi 25 juillet

Levée de l’alerte canicule pour Vaud et Genève. Si MétéoSuisse maintient l’alerte canicule jusqu’à mardi à 12 heures, les cantons de Vaud et de Genève lèvent déjà leurs plans canicules: dès lundi à 19 heures pour Genève, et dès mardi pour Vaud. Les précautions pour se protéger de la chaleur restent néanmoins d’actualité, tout comme les interdictions de feux en plein air ainsi que des feux d’artifices. Dès ce lundi, les feux en plein air sont d’ailleurs interdits dans le canton de Genève.

Record absolu: le zéro degré mesuré à 5184 mètres d’altitude en Suisse. Le record a été battu. Ce dimanche, MétéoSuisse annonçait que l’isotherme du zéro degré devrait flirter avec la barre des 5000 mètres d’altitude entre dimanche et lundi. L’Office fédéral de météorologie et de climatologie prévoyait que l’épisode s’inscrirait dans le top 10 des plus élevés de l’histoire. Le dernier record remontait au 20 juillet 1995 lorsqu’une température de zéro degré avait été mesurée à 5117 mètres. Mais dans la nuit de dimanche à lundi, un sondage à l’aide d’un ballon météorologique élevé à minuit depuis Payerne a révélé que l’isotherme du zéro degré s’élevait à 5184 mètres — soit un record historique pour le pays.

Ces valeurs rares pour les mois de juin, juillet et août, ont des répercussions sur la pratique de l’alpinisme. Sur le sommet de la Jungfraujoch, le mercure n’est jamais repassé sous la barre du zéro degré depuis le 13 juillet 2022, selon MétéoSuisse. Pour la première fois en cent ans d’histoire, les guides de montagne ont dû renoncer à l’ascension de la Jungfrau et du Cervin. En cas de vagues de chaleur estivales, l’isotherme des zéro degré s’élève normalement aux alentours des 4000 ou 4500 mètres.

Lire aussi: Du ski à l’alpinisme, le changement climatique redessine les sports alpins

Les glaciers valaisans sous haute surveillance. Les glaciers, véritables bombes à retardement, subissent de plein fouet les effets de la canicule. En Valais, près de 80 glaciers sont surveillés — par 80 observateurs ainsi que des radars interférométriques — et sept sont jugés à haut risque, comme le Weisshorn.

L’été 2022 aura été une plaie pour les glaciers — ces sentinelles du réchauffement climatique. Début juillet, c’est un pan entier du glacier de la Marmolada, dans les Dolomites italiennes, qui s’est effondré, entraînant dans son sillage onze victimes. Au Kirghizistan aussi, le monde a été secoué par ces images d’un glacier s’effondrant sur des touristes — qui ont survécu.

Vers le frais au bout du tunnel? Un dernier pic de chaleur est prévu ce lundi avant l’accalmie, a annoncé MétéoSuisse qui a prolongé l’alerte canicule jusqu’au mardi 26 juillet à 12 heures. Des orages, prévus lundi soir, devraient mettre un terme à l’épisode caniculaire. L’humidité de l’air étant actuellement élevée, la nuit devrait encore être tropicale, avec des valeurs minimales ne descendant pas en-dessous des 20 degrés. Pour la suite, les températures resteront estivales, mais sans atteindre de seuils caniculaires.

En Californie, les feux continuent de faire des ravages. Baptisé «Oak Fire», l’incendie qui sévit en Californie depuis vendredi 22 juillet ne cesse de gagner du terrain. Plus de 6313 hectares ont déjà été brûlés. Dimanche 24 juillet, des milliers de personnes se sont vues contraintes d’évacuer, alors que les Etats-Unis traversent des pics de chaleur de 37°C à 43°C. Près de 2000 pompiers, équipés de dix-sept hélicoptères, sont à pied d’œuvre pour endiguer les flammes.

Un feu de broussailles dominical en Valais. Une surface de 400 mètres carré a pris feu dimanche peu avant 18h à Niedergesteln, près de Rarogne, dans le Haut-Valais. Les pompiers sont intervenus avec un hélicoptère et ont réussi à maîtriser les flammes. L’interdiction totale de feu demeure en vigueur depuis le 19 juillet, demeure dans tout le canton. Le danger d’incendie est maximal dans la vallée du Rhône.

Vendredi 22 juillet

Les alpages sont asséchés, et ravitaillés par les airs. Les paysans de montagne, et leurs cheptels, subissent les conséquences des chaleurs extrêmes. Certains alpages doivent faire appel aux hélicoptères pour abreuver le bétail. Un service coûteux, sans mentionner le bilan environnemental en termes d’émissions de gaz à effet de serre.

«Les pâturages et les prairies souffrent énormément, c’est le problème principal», partage Nicolas Wermeille, de la division production végétale chez l’Union suisse des paysans, dans une interview accordée à Heidi.news. Il ajoute:

«On a des pâturages complètement broutés et l’herbe ne repousse plus. Les éleveurs réfléchissent à ramener à l’écurie les bêtes actuellement à l’alpage, car c’est trop sec, il n’y a plus à manger. Le canton de Fribourg rencontre de gros problèmes, certains alpages sont approvisionnés en eau par hélicoptère. La situation est critique, et si cela continue, ce sera très compliqué.»

Plutôt que de brouter, les vaches doivent se contenter des foins fraîchement coupés, normalement réservés à la saison hivernale. Il faudra ainsi combler le manque tôt ou tard, souligne Nicolas Wermeille.

Lire l’article complet: Vague de chaleur: céréales protégées, prairies grillées et poissons asphyxiés

Vers un premier août sans feux d’artifice à Neuchâtel et à Fribourg. Les cantons de Neuchâtel et de Fribourg ont annoncé vendredi l’interdiction de l’utilisation des fusées et pétards pour la Fête nationale du 1er août. Seuls les feux d’artifices officiels communaux seront autorisés. Plusieurs restrictions concernant les feux en plein air sont notamment appliquées dans la plupart des cantons romands.

Des orages sèment la pagaille en Valais, dans le Jura et à Bâle. Une partie de la Suisse romande a vu la météo virer de la sécheresse au déluge, ce jeudi. Les cantons du Valais, du Jura et de Bâle ont été touchés par de violents orages. Au col du Nufenen, un éboulement a provoqué la fermeture de la route. Les travaux de déblaiement sont encore en cours. Dans le Chablais, à Collombey, Monthey et Choëx, des inondations de caves et de garages ont des inondations de caves et de garages ont nécessité l'intervention des pompiers. Dans le Jura, les bourrasques ont renversés des arbres et certains quartiers de Delémont ont été momentanément privés d’électricité. La grêle s’est notamment abattue sur Bâle, peu après 18 heures.

La vague de chaleur touche aussi les Etats-Unis. Aux Etats-Unis aussi, le mercure grimpe, et jusqu’à plus de 43 degrés par endroits. Chaque jour, 60 records de chaleurs ont été battus, a déclaré le service de météorologie national (NWS). Ce week-end, les températures devraient encore s’intensifier et d’autres records devraient être établis d’ici la semaine prochaine, a noté NWS. Mardi, plus de 100 millions d’Américains étaient concernés par des alertes relatives à la chaleur.

Jeudi 21 juillet

La chaleur fait planter Google et Oracle. La vague de chaleur au Royaume-Uni — qui a franchi un record de 40,2°C mardi — a aussi fait disjoncter les systèmes de refroidissement des serveurs cloud de Google et Oracle. Les deux géants de la technologie blâment la canicule pour le bug technique, leurs centres de données se situant à Londres. Après la défaillance du réseau de transports en raison des chaleurs extrêmes, cette panne souligne que l’infrastructure du Royaume-Uni n’est pas conçue pour supporter des niveaux de chaleur extrêmes. Le nombre d’utilisateurs affectés n’est pas connu.

Coup de chaud en Méditerranée et dans la mer de Kara. Les fonds marins, aussi, surchauffent. En mer de Kara, qui borde l’océan arctique, comme en Méditerranée, la canicule fait déjà des dégâts. Valérie Masson-Delmotte, experte du Giec, a partagé ce jeudi des images de véritables «vagues de chaleur marines». «Ces vagues de chaleur marines génèrent des impacts sévères et parfois persistants pour les organismes et écosystèmes côtiers et marins», a-t-elle souligné, avant de rappeler que le phénomène est appelé à s’intensifier, et à se multiplier.

Les sources du zoo de Servion sont asséchées. Faute d’eau disponible, le jardin animalier a dû être raccordé au réseau d’eau potable communal payant. L’écoulement des robinets a été réglé au minimum, révèle 24 heures. La plupart des animaux, qui y sont présents en captivité, sont originaires de pays plus frais de l’hémisphère Nord — comme des tigres de Sibérie, des ours ou des loups arctiques. Le directeur du zoo a indiqué que les bêtes recevaient toujours une ration d’eau «habituelle», mais qu’elles étaient privées d’un système de rafraîchissement. Des glaces sont proposées plusieurs fois par semaine à celles et ceux qui le désirent.

386582064_highres.jpg
Un ours mange une glace aux fruits au zoo de Servion. Photo: Keystone/Jean-Christophe Bott

Biden dévoile un plan extrême contre la chaleur, sans déclarer l’urgence climatique. Dans un discours prononcé mercredi dans une ancienne centrale à charbon du Massachusetts, Joe Biden a dévoilé un nouveau plan pour investir 2,3 milliards de dollars pour aider les villes et Etats américains à lutter contre la canicule, la sécheresse, mais aussi les inondations. Le 46ème président américain, qui a récemment vu son programme climatique se désintégrer, n’a néanmoins pas officiellement déclaré l’urgence climatique, comme certains l’espéraient.

Dans son discours, à la veille d’être testé positif au Covid, il a toutefois prononcé:

«Le changement climatique est une menace existentielle pour notre nation et pour le monde. Donc, mon message aujourd'hui est le suivant: puisque le Congrès n'agit pas comme il le devrait, et qu’on se trouve dans une véritable situation d’urgence, je vais utiliser mon pouvoir exécutif pour lutter contre la crise climatique.»

Un double record atteint en Ecosse. Quelques heures seulement après que le Royaume-Uni ait atteint un record absolu de 40,2°C, mardi dernier, c’était au tour de l’Ecosse de connaître sa journée la plus chaude jamais enregistrée. Le mercure a alors grimpé jusqu’à 34,8°C dans la région des Borders, détrônant le précédent record de 32,9°C enregistré le 3 août 2003. Le bureau de météorologie écossais a confirmé qu’il s’agissait d’un nouveau record établi.

Un record de chaleur pour le Danemark. Le Danemark a connu mercredi sa plus haute température pour le mois de juillet — soit 35,6 degrés — et pourrait bientôt enregistrer un record de chaleur absolu, selon l’institut météorologique du pays. Le dernier record était mesuré en 1941 avec 35,3 degrés.

Mercredi 20 juillet

En Slovénie, plusieurs villages évacués en raison d’un incendie. Un important incendie s’est déclaré mardi, et s’est poursuivi mercredi, dans l’ouest de la Slovénie, à proximité de la frontière italienne.

La canicule fait 510 morts en Espagne en une semaine. Du 10 au 16 juillet, l’Institut de santé Carlos III a recensé plus de 500 décès en raison des chaleurs excessives. Le plus grand nombre de victimes aurait été déploré le samedi 16 juillet, avec 150 décès en une journée. Ce début de semaine, plus clément en Espagne, devrait accorder un peu de répit à la population, bien que des températures suffocantes persistent encore dans certaines localités, relève l’Agence météorologique de l’Etat (Aemet).

Joe Biden, déclarera-t-il l’urgence climatique? Le 46e président des Etats-Unis Joe Biden s’exprimera sur des mesures en faveur du climat, dans un discours prévu ce mercredi depuis une ancienne centrale électrique au charbon du Massachusetts. Selon un responsable de la Maison Blanche (s’exprimant sous couvert d’anonymat), le président s’apprêterait à déclarer que le temps presse face à la crise climatique, et qu’il est nécessaire de prendre des mesures drastiques. Joe Biden devrait également prévenir que «puisque le Congrès ne va pas agir sur cette urgence, lui le fera».

Dans une interview diffusée hier dans le média Politico, la secrétaire du service presse de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a affirmé que l’urgence climatique ne sera néanmoins pas encore déclarée. «La décision de déclarer l’urgence climatique n’aura pas lieu mercredi, mais la question restera sur la table», a-t-elle déclaré. A suivre.

En Gironde, le suspect en garde à vue a été libéré. Lundi, une personne avait été placée en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur les feux de forêt de Landiras. La personne a finalement été remise en liberté, «les expertises, analyses des éléments recueillis et auditions réalisées la mettant hors de cause». L’enquête se poursuit.

En UE, les feux battent des records. L’été, les forêts s’embrasent régulièrement, mais la saison 2022 est à proprement parler inédite. C’est ce que révèlent les données du programme Copernicus de l’Union européenne: la surface brûlée en UE équivaut déjà à trois fois la moyenne observée entre 2006 et 2021, explique notre article.

Mardi 19 juillet

40,2°C au Royaume-Uni, un record absolu. Mardi 19 juillet, le mercure a dépassé les 40°C au Royaume-Uni, un niveau jamais atteint auparavant. L’agence météo Met Office a ainsi enregistré 40,2°C à 9h50 (heure suisse) à l’aéroport d’Heathrow, dans l’ouest de Londres. Le dernier record remontait à juillet 2019, avec 38,7°C.
Le gouvernement est accusé de prendre le phénomène à la légère. «Profitez du soleil», a déclaré le vice-premier ministre Dominic Raab. Dimanche dernier, le premier ministre sortant Boris Johnson a boudé une réunion d’urgence, préférant assister à un pot de départ.

Fumées voyageuses. Les fumées des feux qui touchent le sud-ouest de la France ont parcouru plusieurs centaines de kilomètres, jusqu’à Paris. De quoi affecter la qualité de l’air, selon l’organisme en charge des relevés de qualité de l’air en région parisienne.


264 feux simultanés en Alaska. L’Alaska est en feu. Une situation inégalée, selon Rick Thoman, un spécialiste du climat au Centre international de recherche arctique à Fairbanks, dans The Guardian. Depuis le début du mois d’avril, plus de 500 feux ont été déclarés dans l’Etat américain, qui est en passe de battre son triste record de 6,5 millions d’acres perdus en 2004. Les mois de mai et de juin ont dépassé des records de sécheresse en Alaska. La foudre, plus fréquente en raison de l’augmentation de la quantité de vapeur d’eau dans l’air chaud, serait à l’origine du déclenchement de nombreux incendies. En seulement quatre jours en juillet, la foudre aurait frappé l’Alaska près de 40’000 fois, alors que l’Etat enregistre en moyenne 60’000 coups par an. Les températures élevées facilitent également la propagation d’insectes qui ravagent les forêts d’épicéas, et qui rendent ainsi la végétation plus inflammable. Dans ce contexte, les feux se propagent comme une traînée de poudre.


Le contexte

  • L’Europe est traversée par sa deuxième vague de chaleur exceptionnelle en l’espace d’un peu plus d’un mois.

  • Cette vague de chaleur vient encore aggraver la sécheresse.

  • Conjuguée aux températures élevées, cette sécheresse entraîne dans son sillage des feux de forêts dramatiques, au Portugal, en Espagne et même en France.


A lire sur Heidi.news pour comprendre