Reservé aux abonnés

Face à Covid-19, l'accès à l'électricité recule en Afrique

Deux femmes devant un graffiti représentant le virus SARS-CoV-2, Afrique du Sud | Jérôme Delay/ AP Photo

En baisse constante depuis 2013, le nombre d’Africains sans accès à l’électricité vient de bondir de 13 millions, dépassant les 590 millions de personnes. C’est le constat qui ressort de la dernière analyse de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publiée vendredi 20 novembre. Une situation due en grande partie à la pandémie de Covid-19.

Pourquoi on en parle. L’accès à une énergie propre et abordable pour tous est l’un des objectifs de développement durable des Nations unies. Il doit être atteint d’ici 2030. Or, près de 800 millions de personnes, majoritairement en Afrique, en sont encore dépourvues. Cette régression s’accompagne de risques pour la continuité des soins: en Afrique subsaharienne, l’ONU estime que seuls 28% des établissements de santé peuvent compter sur une fourniture stable en électricité.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous