| | News

En France, le fleuron du nucléaire connaîtra un nouveau retard d'au moins trois ans

Centrale nucléaire de Fessenheim, dans l'est de la France. La mise en service de l'EPR de Flamanville devait coïncider avec la fermeture de ces deux réacteurs vieillissants | Creative Commons

Cette fois c’est officiel: le réacteur nucléaire de Flamanville (France) ne pourra pas produire d’électricité avant 2022 au moins. L’Autorité de sûreté nucléaire française (ASN) a officiellement demandé à EDF de refaire huit soudures défectueuses.

Pourquoi on vous en parle. La construction du réacteur français EPR de Flamanville, accuse déjà 7 ans de retard sur le calendrier initial. Ce nouveau délai de trois ans compromet la stratégie énergétique française, qui s’appuie sur le nucléaire pour lutter contre le réchauffement climatique (FR).

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!