| | Radar

Les réticences se multiplient face à Libra, la future cryptomonnaie de Facebook

Image d'illustration | Kay Nietfeld / Keystone

Les réticences et les craintes sont de plus en plus nombreuses face à la future cryptomonnaie de Facebook, Libra. Après l’opposition ouverte du ministre français de l’économie et des finances, puis de celle du Trésor américain, les représentants de 26 banques européennes ont part de leurs préoccupations, lundi 16 septembre, à Bâle. Un article de la RTS revient sur les derniers développements et les principaux enjeux liés à ce projet.

Pourquoi c’est important. Annoncée pour 2020, Libra devrait permettre aux utilisateurs de Facebook de payer simplement de nombreuses opérations sur internet, d’après son fondateur Marc Zuckerberg. Gérée depuis Genève par David Marcus, ancien de Paypal ayant déjà participé à la mise en place de Messenger pour Facebook, Libra poserait de nombreux risques de sécurité et de fraudes, selon ses différents opposants.

link

Lire l'article de la RTS

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.