Réservé aux abonnés

En 2050, des avions cloués au sol à cause du réchauffement?

Pour leurs études, les chercheurs ont utilisés comme modèle de référence l'A320, l'un des avions le plus utilisé au monde | KEYSTONE/EPA

Un programme de recherche collaboratif menée par le Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique (CERFACS) et l’Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace (ISAE-SAPAERO) en France tend à montrer que d’ici à 2050 le réchauffement climatique empêchera les avions de voler normalement au moins plusieurs jours par an. Dans les pires scénarios, certains endroits ne pourraient plus être desservis correctement chaque été. L’aviation provoquera-t-elle sa propre chute?

Pourquoi c’est important. Le rôle de l’aviation dans la crise environnementale fait l’objet de nombreuses discussions, mais peu d’études se sont penchées jusqu’ici sur la façon dont elle serait elle-même impactée par le dérèglement climatique. Une étude de 2017 avançait, à partir des scénarios d’évolution climatique, que jusqu’à 30% des vols pourraient nécessiter des restrictions de poids pour compenser la perte de portance de l’appareil provoquée par la hausse des températures.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous