| | Radar

Dix ans après, les effets sanitaires inattendus de la catastrophe nucléaire de Fukushima

Une maison dans la zone d'évacuation de Fukushima en 2015, avec des sacs de sols contaminés | CHRISTOPHER JUE/EPA/KEYSTONE

Dix ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima, quels impacts sur la santé des habitants évacués? C’est la question à laquelle s’est attelé depuis plusieurs années Masaharu Tsubokura, professeur au département de santé publique de l’Université médicale de Fukushima, à travers plus de 140 publications scientifiques. Le constat: davantage de décès chez les personnes âgées et les patients atteints de maladies chroniques. Mais l’exposition aux radiations ne serait pas le principal facteur en cause: le stress de l’évacuation serait prépondérant, explique la revue Science.

Pourquoi on en parle. Il est probable que se produise de nouveau un jour un accident similaire à celui survenu en 2011 sur la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi — un tsunami entraînant une défaillance industrielle. Or, cette catastrophe présente une particularité intéressante, note le professeur en médecine: elle a exposé la population à un niveau de radiation qui ne représentait qu’un dixième de celui de Tchernobyl en 1986. A la clé, explique-t-il, une occasion unique de départager l’influence sanitaire directe des radiations et celle du stress social et psychologique.

link

A lire sur Science

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!