| | News

Désamorcer les fake news, une question de timing

Image d'illustration | Pixabay

Comment rectifier les désinformations qui circulent sur internet? Selon des psychologues de Harvard et du MIT, il est plus efficace de fournir un correctif après l’exposition aux fake news. Publiée dans PNAS, leur étude compare comment le public mémorise comme telles les fausses informations quand il y a eu: prévention en amont (prebunking), étiquetage en simultané (labelling) ou encore rectification après coup (debunking).

Pourquoi c’est important. Les fake news ne compromettent pas seulement la stabilité des démocraties. Avec la pandémie, les autorités les considèrent de plus en plus souvent comme des menaces de santé publique. La presse, les réseaux sociaux et les milieux associatifs consacrent ainsi de multiples efforts contre la désinformation. Twitter accole des avertissements à certaines publications. De nombreux médias ont même déployé des rubriques entières consacrées au démontage des rumeurs, ou debunking.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.