Le système d’atterrissage automatique ILS pourrait être vulnérable à une cyberattaque

Image d'illustration. Atterrissage d'un avion cargo sur une base militaire au Japon | U.S. Air Force/Osakabe Yasuo

Dans une communication prévue pour un congrès de sécurité informatique en août prochain, mais déjà disponible en ligne, trois scientifiques de la Northwestern University de Boston (États-Unis), expliquent comment il est possible d’interférer avec l’ILS, une technologie permettant l’atterrissage automatique.

Pourquoi c’est inquiétant. Nos confrères du site britannique The Register (EN) expliquent que si l’ILS —Instrument landing system— n’est pas le seul dispositif d’atterrissage automatique utilisé en aviation civile, ce dernier peut être piraté à distance avec du matériel radio en vente libre!

Selon les trois chercheurs, des signaux hostiles pourraient brouiller l’ILS pour, par exemple, contraindre l’avion à reprendre de l’altitude, voire provoquer un crash si les pilotes ne sont pas assez vigilants. Ils suggèrent de renforcer cette technologique par un système de chiffrement des signaux.

link

Lire l’article de The Register (EN)