| | Radar

Des sponsors privés critiquent l'organisation de la COP26

Le Scottish event campus sera un des hauts lieux de la Cop26. | SEC

Déjà plombée par les rumeurs d’une absence du président chinois Xi Jinping, la 26e Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP26) fait face à la mauvaise humeur des entreprises qui sponsorisent l’évènement, rapporte le Guardian. Des entreprises comme la banque Natwest, Microsoft ou encore Jaguar Land Rover se plaignent de la mauvaise organisation de la manifestation qui doit se tenir à Glasgow du 31 octobre au 12 novembre. Ils pointent en particulier la présence d’entreprises rivales alors qu’on leur avait vendu l’exclusivité.

Pourquoi c’est déplacé. La présence d’une multitude de grandes entreprises en tant que sponsors d’une conférence sous la houlette des Nations unies ne laisse pas de surprendre. Certes, la manifestation qui doit rassembler 30’000 personnes (contre 4000 lors de la première COP en 1995) est devenue un couteux barnum. Le budget de la COP26 a doublé par rapport à celle organisée à Paris en 2015.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.