Des preuves solides contre la théorie complotiste du coronavirus «fabriqué»

orte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Zhao Lijian a affirmé que le virus du Covid-19 a été introduit en Chine par l'armée américaine./Keystone-ATS

Exit les théories du complot antiaméricaines d’officiels chinois ou les «virus chinois» martelé par le spin doctor en chef Donald Trump. Des chercheurs américains, écossais et australiens se sont attaqués à la question de l’origine du coronavirus, responsable de la pandémie de Covid-19. Leur conclusion est très claire: le virus (SARS-Cov2) ne peut pas être une construction de laboratoire ou un virus manipulé intentionnellement, selon un article publié par Nature Medicine.

Pourquoi c’est important. Entre inquiétude sanitaire et peur de lendemains économiques qui déchantent, la pandémie de coronavirus alimente un torrent de rumeurs et de fausses nouvelles sur les réseaux sociaux. La théorie d’un virus qui se serait échappé d’un laboratoire militaire à Wuhan s’est transformée récemment en affirmations, de la part de dignitaires chinois, de l’implication de la CIA. Alors que la collaboration internationale est déterminante pour faire face à l’épidémie, ces travaux ramènent au réel. Ils soulignent le rôle de l’évolution en ce qui concerne la transmission du virus ,et montrent qu’il n’a pas pu être construit sur le squelette d’un autre virus avec les outils de génie génétique actuels.

link

A lire sur Nature Medicine (EN)