| | News

Des chercheurs veulent développer des carburants verts pour l’aviation

Les chercheurs suisses travaillent sur la mise au point d'un kérosène synthétique à base de dioxyde de carbone et d'hydrogène. Photo DR

Une mobilité sans carburants fossiles, dans l’aviation aussi: tel est l’objectif auquel entend contribuer «SynFuels», la nouvelle initiative commune de l’EMPA (Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche, rattaché aux Ecoles polytechniques fédérales) et de l’Institut Paul Scherer (PSI). Au cours des trois prochaines années, ils vont chercher conjointement des voies qui permettent de combiner du dioxyde de carbone et de l’hydrogène pour former des molécules à longues chaînes, et ainsi produire des carburants synthétiques.

Pourquoi c’est important pour la planète. Dans un avenir prévisible, il sera impossible de se passer de kérosène – fossile ou synthétique – dans l’aviation. Le kérosène est un mélange d’hydrocarbures avec des caractéristiques chimiques et physiques très précisément spécifiées, qui doivent être impérativement respectées pour l’économie et la sécurité du trafic aérien. Un carburant synthétique doit bien entendu avoir les mêmes propriétés. L’idée d’obtenir des carburants qui conviennent pour l’aviation représente un objectif ambitieux.

Cet article est réservé aux abonnés.