| | News

Dans les sols des villes, une vie microbienne à ne pas négliger

Image d'illustration | Valentin Flauraud

La biodiversité des sols est fortement marquée par la présence humaine, confirme une équipe internationale dans Science Advances, après avoir comparé le microbiome des micro-organismes dans les sols dans 56 villes de 17 pays, et dans autant de sites semi-naturels à l’extérieur de ces cités. On relève notamment une présence plus marquée de bactéries pathogènes dans les villes qu’à l’extérieur.

Pourquoi on vous en parle. Après avoir construit des villes très minérales, sans espaces verts, depuis des décennies, les municipalités tentent de verdir leur cadre de vie. La diversité des micro-organismes dans les sols des espaces verts urbains a été longtemps négligée. Pourtant, elle est essentielle à la fertilité des sols qui conditionne un retour de la nature en ville. Mais les sols peuvent aussi abriter des bactéries pathogènes rejetées par les humains ou leurs animaux de compagnie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.