Dans l’Himalaya, le mystère du «lac aux squelettes» en partie élucidé

Le lac Roopkund, dans l'Himalaya indien. | Flickr

Situé à 5000 mètres d’altitude, dans l’Himalaya, le lac Roopkund est gelé pendant la plus grande partie de l’année. Mais lorsque la température grimpe, il offre un spectacle macabre: des centaines de squelettes humains montent alors à la surface. Que leur est-il arrivé?

Pourquoi on en parle. Jusqu’ici, on croyait que ces personnes étaient toutes décédées lors d’un événement catastrophique survenu il y a plus de 1000 ans, rappelle le New York Times. Une étude publiée cette semaine apporte un nouvel éclairage. En examinant l’ADN de 38 squelettes, elle conclut que ces cadavres ont été déversés dans le lac non pas en une fois, mais en plusieurs, réparties sur un millénaire. Quant à savoir ce qui a provoqué leur mort, le mystère reste entier…

link

Lire l'article du New York Times