| | News

Conservation des espèces: après la liste rouge, le statut vert

Le rhinocéros de Sumatra est en état critique d'extinction depuis 1996. Son statut vert montre aussi un état très détérioré, que les efforts de conservation n'ont pas encore réussi à faire pencher la balance vers un rétablissement toutefois l'espoir est présent si les efforts persistent.

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a dévoilé un nouveau «statut vert» qui doit mettre en avant les effets positifs de la conservation. Cette nouvelle initiative, qui fait l’objet d’une publication dans Conservation Biology, consiste à montrer si une espèce est proche de son état d’origine. Plus de 200 scientifiques représentant 171 institutions ont travaillé sur ce projet. Plus de 181 espèces animales, végétales et de champignons ont été passées au crible.

Pourquoi on en parle. La destruction de la biodiversité est une préoccupation majeure, au point que l’on parle parfois de sixième extinction de masse. la liste rouge de l’UICN montre qu’au moins 41% des amphibiens, 33% des récifs coralliens, 25% des mammifères et 13% des oiseaux sont menacés d'extinction. De quoi redonner espoir et prouver que le combat pour la préservation des espèces n’est pas vain.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.