Comment le projet Drawdown veut infléchir le changement climatique d'ici 2050

Drawdown Review 2020

Fondé en 2014, le projet Drawdown est une ONG américaine qui passe au crible les solutions climatiques. Elle a dévoilé l’édition 2020 de sa Drawdown Review. A la clé, un remède à la morosité climatique ambiante, qui liste des scénarios concrets.

Qu’est-ce que le «drawdown»? Appliqué au climat, il s’agit du pic futur où nos émissions de gaz cesseront de croître et commenceront à diminuer de façon durable. Il s’agit d’un point de bascule critique pour la survie humaine sur Terre, que nous devons nous efforcer d’atteindre de façon rapide, sûre, mais aussi équitable.

Pour replacer l’humanité à l’équilibre avec les systèmes planétaires, il existe plusieurs outils:

  • la réduction des émissions de carbone à la source,

  • le soutien aux puits de carbone naturels (ndT: forêts, océan…, qui absorbent une partie du carbone excédentaire dans l’atmosphère)

  • mais aussi, de façon indirecte, l’amélioration de la société, en améliorant l’accès à la santé et à l’éducation.

Unifying-Graphic-2.png
Extrait du rapport

Les scientifiques auteurs du rapport reconnaissent la profondeur de ces défis. Pour y faire face, ils proposent une liste détaillée, ainsi que l’évaluation de la majorité des solutions connues pour infléchir le changement climatique. Ils écrivent:

«Ces solutions sont autant d’outils pour rendre possible ce qui semble un défi impossible. (…) La prise de conscience et la compréhension des solutions climatiques sont vitales pour provoquer le changement international, au niveau des individus, des communautés, des organisations, des régions, des nations, et enfin à l’échelle globale. Individus et institutions ont tous un rôle à jouer dans cette grande transformation. Les solutions listées dans ces pages représentent une synthèse des connaissances collectives, et des actions qui naissent autour du globe.»

A partir des travaux de ses équipes de recherches, la Drawdown Review a aussi évalué les solutions individuelles, et les a hiérarchisées en fonction de leur impact potentiel sur les émissions, de leurs coûts et des économies qui découleraient de leur implémentation à large échelle.

Les idées-clés. Dans leur rapport, les auteurs transmettent dix messages essentiels:

  1. Il est possible d’atteindre le drawdown d’ici 2050 à l’aide des solutions climatiques déjà identifiées.

  2. Ces solutions doivent être interconnectées au sein du système climatique, et doivent être associées entre elles. Il n’y a pas de solution miracle.

  3. Au-delà de la question des gaz à effet de serre, ces solutions peuvent avoir des bénéfices secondaires qui contribuent à un monde plus équitable. Il s’agit notamment de la santé, de la protection des écosystèmes et de la biodiversité, ou encore de l’égalité sociale. Mais la façon dont ces mesures seront implémentées est très importante.

  4. D’un point de vue financier, les économies réalisées l’emporteront nettement sur les coûts, d’un facteur 4 à 5.

  5. La majorité des solutions climatiques impliquent de réduire le recours aux énergies fossiles, ou de leur trouver des substituts.

  6. Selon le rapport, il n’est pas possible d’atteindre le drawdown sans simultanément réduire à néant nos émissions de gaz à effet de serre et soutenir le processus de revitalisation des puits de carbone naturels.

  7. Certaines des solutions climatiques au potentiel le plus élevé ne reçoivent que peu d’attention. On y trouve notamment: la réduction des déchets alimentaires, un régime alimentaire riche en végétaux, la lutte contre les fuites de gaz réfrigérant ainsi que leur recyclage, ainsi qu’un meilleur accès à la santé reproductive et à l’éducation.

  8. Il est critique d’accélérer la mise à l’échelle des solutions climatiques.

  9. Il existe des opportunités, grandes et petites, pour que tous les individus et toutes les institutions participent à la mise en place de solutions climatiques.

  10. Un engagement important sera nécessaire, ainsi qu’une vaste collaboration.

FALU-Focus-1.png
Extrait du rapport

Les scénarios. Le rapport formule deux scénarios, où les émissions respectent l’accord de Paris, mais à des horizons différents, le drawdown survenant plus ou moins tard:

  • Dans le scénario 1, la hausse du mercure atteint +2°C avant 2060,

  • Dans le scénario 2, cette augmentation connaît un pic maximal en 2050, à +1,5°C, avant de décliner légèrement ensuite.

Drawdown-Scenario-2.jpg
Extrait du rapport

La concrétisation (ou non) de l’un ou l’autre de ces scénarios dépend pour beaucoup de la volonté collective et de la mobilisation. Ainsi que sur la création d’«accélérateurs» capables de créer les conditions nécessaires au changement à tous les niveaux de la société. Le rapport indique:

«Nous vivons à une époque de transformation spectaculaire. Les lois de la physique, de la chimie et de la biologie de cette planète en font une étape non-négociable. Mais la société a des choix à faire sur la forme que prendra cette transformation.»

L’essentiel. La Drawdown Review est une ressource à mettre dans toutes les mains: les convaincus qu’il faut faire face à l’urgence climatique, et ceux qui doutent encore qu’on puisse y faire quoi que ce soit. Certes, le rapport n’indique pas comment procéder concrètement à une échelle opérationnelle, mais montre que les solutions existent déjà, et que cette transition est financièrement possible.