Comment le Brexit fait souffrir la recherche britannique

Les drapeaux britannique et européen flottent au-dessus du palais de Westminster. | AP Photo/ Keystone / Kirsty Wigglesworth

La Royal Society a livré mi-octobre la première estimation de ce que le Brexit avait coûté à la science britannique depuis 2015, rapporte la BBC. Résultat: la Grande-Bretagne a vu sa part annuelle de fonds européens pour la recherche baisser de près d’un tiers, et le nombre de chercheurs européens à choisir venir dans le pays grâce à des programmes européens reculer de 35%.

Les détails. La part de fonds obtenus via le programme-cadre européen pour la recherche Horizon 2020 est passé de 16% pour la Grande-Bretagne en 2015 à 11% en 2018. Quant aux chercheurs étrangers, le nombre de candidatures a chuté de 19’127 à 11’746 au cours de la même période. Ces derniers ne veulent pas «jouer avec leurs carrières» en venant en Grande-Bretagne, a déclaré le président de la Royal Society, Venki Ramakrishnan.

link

Lire l'article de la BBC