| | Radar

Comment la Russie espère tirer profit du réchauffement climatique

Un champs de blé en Russie | Keystone

Pendant des siècles, l'est de la Russie était une région sauvage et rude, impossible à cultiver. Mais le réchauffement climatique change tout. Pro Publica raconte cette région qui se modifie: grâce à des températures plus douces, les forêts, les marécages et les prairies sont remplacés par des champs de soja, de maïs et de blé.

Les ambitions de Moscou. Alors que le reste du monde regarde avec terreur les conséquences de l'urgence climatique - qui comprennent la famine, la sécheresse et les migrations massives - la Russie, qui se réchauffe deux fois plus vite que la planète, espère en tirer profit en devenant le plus grand producteur alimentaire du monde. Moscou y voit également d’autres avantage au changement climatique: une baisse de la consommation d’énergie dans les régions au climat froid et la perspective de nouvelles voies de navigation, notamment le passage du Nord-Ouest, grâce au recul des glaces.

link

Pro Publica

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!