Reservé aux abonnés

Comment la BBC a drastiquement augmenté le nombre de femmes expertes sur ses chaînes

Nina Goswami, journaliste à la BBC, en charge de la supervision du projet 50:50 et responsable de la diversité créative. Photo: BBC

La proportion de femmes interrogées par les médias oscille entre 20-30% au niveau mondial. Pour tendre vers la parité, Heidi.news a lancé un projet appelé Heidi Gender Tracker, soutenu par le fond d'aide à l'innovation Google DNI. Il s'agit d'un algorithme développé à l'EPFL qui comptera, dans chaque article combien d'hommes et combien de femmes sont citées. Dans quelques jours, nous demanderons à un échantillon de nos lectrices et lecteurs de tester l'algorithme, avant de l'ouvrir à toutes et tous!

Un entretien avec Nina Goswami, journaliste à la BBC, en charge de la supervision du projet 50:50 et responsable de la diversité créative du grand média public britannique.

Plus de 500 programmes de la BBC participent au projet 50:50. Comment est-ce que tout a commencé?

Tout est parti de l’initiative d’un seul homme, Ros Atkins. Il était producteur de l’émission d’actualité Outside Source. La BBC parlait constamment d’égalité et de faire des efforts pour davantage de parité dans les émissions mais rien ne se faisait concrètement. Ros a donc commencé à suivre et contrôler le nombre d’hommes et de femmes interrogés dans son émission.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous