| | Radar

Cri d’alarme sur un réchauffement «en cascade» du Groenland à la Grande Barrière de corail

Keystone

La planète a peut-être déjà franchi un point de bascule vers un réchauffement climatique sans retour en arrière possible, a averti le responsable de la plus grande expédition scientifique jamais menée au pôle Nord, qui a duré pendant près d’un an.

Pourquoi c’est important. Le scientifique allemand, Markus Rex, alerte sur des conséquences «en cascade» du Groenland à la Grande Barrière de corail. Selon les données récoltées lors de l’expédition, ce serait la disparition de la banquise d’été qui serait le premier point de bascule, qu’il considère comme «l'épicentre du réchauffement global». Le mois dernier, c’est le Programme de surveillance et d’évaluation de l’Arctique qui publiait un rapport alarmant sur la banquise, où certaines zones se réchauffent trois fois plus vite que le reste de la planète.

link

L'Express

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.